Texte à méditer :  La pierre la plus solide d'un édifice est la plus basse de la fondation.    Khalil Gibran

Présentation
+ Histoire
+ L'association
 -  Activités
+ Animations diverses

Spécial !

Dans Présentation / Activités / Chantiers du samedi, retrouvez les reportages de nos samedis au château et au moulin. Bonne lecture!

Le reportage photos de notre sortie patrimoine 2014 est visible ICI

Notre dernier numéro du Raisonneur : Raisonneur 41. 


Publications

Dans cette rubrique : les gazettes d'information des Raisonneurs...

Le Raisonneur 41 est paru le 24 juin 2013


Fonds photos

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3168 Abonnés

Technique

Activités - Visites patrimoniales

les Raisonneurs et PAG nous ont emmené le samedi 28 septembre 2013 à la découvert de : L'Histobus dauphinois &
 
Le Musée de la révolution française à Vizille
Une visite très intéressante de ce musée tenu par des passionnés de l'épopée des bus de la région grenobloise, qui restaurent des bus dont certains d'entre nous ont gardé le souvenir... 

Quant au musée de la révolution française, outre le parc magnifique, la visite des collections est passionnante.

 Sortie2013.jpg


Cette année, notre sortie annuelle du 27 novembre 2012 avait pour thème « L’Histoire et le patrimoine du vieux Grenoble»  Quelques photos.

Cela nous a amené à suivre Michel Mercier, de Patrimoine et développement, dans les rues du vieux Grenoble qui entourent la cathédrale.

 

Nous avons ainsi découvert une très belle cours intérieure au 10 rue Chenoise ; L'hôtel de Pierre Bucher, construit en 1560 dans une architecture Renaissance.

Nous avons ensuite reconnu le cheminement de l’enceinte romaine et observé l’un de ses derniers vestiges derrière la cathédrale.

Après l’intérieur de la cathédrale, nous avons admiré la fontaine des 3 ordres sur la place Notre dame, hommage à la pré-révolution de 1788 (journée des Tuiles).

Nous avons ensuite redécouvert d’un nouvel œil la rue Voltaire, originellement rue neuve, construite à l’intérieur des nouveaux remparts du XVIIème élevés par Lesdiguières : sa ganterie (l’une des dernières de Grenoble) ; ses chapelles telles que la chapelle des pénitents qui nous réserve une surprise en exposant les stalles de l’abbaye des Ayes, le couvent Sainte Cécile, le couvent des minimes et ses hôtels particulier avec cours donnant sur la rue, tel l'hôtel d'Ornacieux où l’on reconnait les écuries et un puits.

Ce parcours nous a finalement conduits au musée de l’ancien évêché où nous avons pu nous réchauffer en découvrant ou redécouvrant le fameux baptistère du Vème siècle.

 

Le temps va se refroidir tout au long de la journée, et la pluie qui nous avait épargnés jusque-là va se renforcer. C’est avec plaisir que nous nous retrouvons au restaurant de la Table ronde, sur la place du Parlement, pour un déjeuner local et bien copieux (gratin dauphinois pour le plaisir de notre trésorière et tarte aux noix en dessert, hum !).

 

L’après-midi, c’est la découverte du Musée archéologique Saint Laurent nouvellement réhabilité qui nous a occupés, presque au chaud. Notre guide, Lauredana et son bel accent italien, nous a fait cheminer tout au long des siècles dans les différentes strates de ce lieu de sépultures.

 

Au Vème siècle déjà, les romains enterraient leurs morts de ce côté de l’Isère, à l’extérieure de la cité. Cette coutume s’est perpétrée jusqu’au XVIème s. Avec le christianisme, se sont élevés successivement un mausolée puis une église en croix et sa crypte redécouverte au XIXème s. Vint ensuite sous Charlemagne, la transformation de l’église avec 2 absides, à l’Est et à l’Ouest. Au XIème, l’une des absides est remplacée par un clocher porche. Un cloitre vient compléter l’ensemble au XIII et subira plusieurs agrandissements, avant l’abandon progressif de l’église après le XVIIème s.

Des squelettes dans les différents niveaux de fouilles, une crypte parfaitement conservée avec ses élégantes colonnettes, un film et jeu de lumières mettant en scènes les différentes périodes d’évolution du site, cette visite nous a passionnés.

 

La journée fut bien remplie, et fut encore une fois l’occasion de belles visites et d’une immersion contemplative dans notre histoire locale, un grand merci à Jean-Michel pour l’organisation parfaite de ces visites.

La fin de journée aura été définitivement marquée par la chute de neige qui a recouvert Grenoble de 10 cm de neige (alors que Crolles était épargnée !).

 Sortie2012.jpg 

 


Pour la sortie d'octobre 2011, les Raisonneurs s’étaient associés avec PAG (Plaisir et Amour en Grésivaudan) pour découvrir la région de Bourgoin-Jallieu. Le jour a été bien choisi, car les intempéries n’auraient pas permis un travail de qualité à Montfort. Mais malheureusement, l’humidité nous a suivis !
La première étape était le château de Fallavier, ruine reconstruite de manière libre par un « raisonneur » local des années 80. Par la suite, nos pas nous ont amenés à  la maison forte des Allinges avec son célèbre pigeonnier.
Après ces deux visites du matin, une pause bien méritée nous attendait dans la brasserie de l'Hien, que certains GPS n’avaient pas clairement identifiée, mais où un bon repas nous attendait.
Et nous étions tous bien en forme et repus pour attaquer la troisième visite, le château de Vallin, qui sembla attirer l’eau sur nos têtes. Cela n'a rien gâché à la visite, très intéressante. Là encore, un bel exmple de restauration : 20 ans de passion.


 


Sortie2011.jpg 

 

Sortie Raisonneurs et Patrimoine et Avenir en Grésivaudan du samedi 23 octobre 2010 : Programme de la journée

Les Raisonneurs et PAG (Patrimoine et Avenir en Grésivaudan) se sont retrouvés samedi pour une journée conviviale de visites du patrimoine à St André en Royans, auchâteau de Rochechinard et au verger conservatoire et au jardin médiéval du couvent des Carmes, sans oublier le déjeuner très copieux à l'Auberge les Tracols de St Laurent en Royans.

Photo prise devant le château de St André en Royans

SortieOct2010_1.jpg


Sortie Raisonneurs et Autrefois Pour Tous du samedi 27 octobre 2007

Chirens

Comme nous l’avions annoncé dans le Raisonneur n°19, nous avons choisi de découvrir cette année trois sites du pays Voironnais. Notre groupe (33 inscrits) a débuté la journée au prieuré de Chirens, où nous avons été gentiment reçus par les propriétaires Mr et Mme Blanchet.
Au XIe siècle, sous l’influence des moines bénédictins, de nombreuses églises et prieurés sont construits dans la région qui dépendait à cette époque de l’Archevêché de Vienne (plus près de nous en Grésivaudan, parmi ces nombreux prieurés Bénédictins, il y avait Domène et Bernin). Il est probable que le prieuré de Chirens ait été construit à l’emplacement d’un premier monastère de St-Theudère établi au VIe siècle.
Après la Révolution, les biens du Clergé étant confisqués, le prieuré du Gayet dépend de Chirens ; l’église Notre-Dame-de-Gayet est fermée puis réouverte sous le concordat. Elle devient église paroissiale jusqu’à la construction de la nouvelle église de Chirens. Cette dernière est alors vendue et sert de dépendance de ferme. Les bâtiments sont à l’abandon.
En 1962, le prieuré est acquis par l’artiste peintre Roger Lorin qui le sauva de la ruine.
En 1973, l’église du prieuré est classée Monument Historique. Elle a conservé son abside romane d’origine avec de très beaux chapiteaux et sur les murs de la nef, nous découvrons des fresques plus récentes qui méritent d’être restaurées.
Le prieuré est devenu, depuis, un lieu culturel de renommée international.
Tous les ans de nombreux artistes musiciens y sont invités et animent le festival de Chirens.
Cette année, une exposition « L’oeuvre civilisatrice des moines au Moyen Age » rappelle l’influence des monastères dans la société et la vie locale avec les défrichements, la création de routes, de moulins, de forges et le financement de nombreuses constructions.

Moulin Rose

Juste à la sortie de Chirens, en direction de Montferrat sur la route de Bilieu, notre deuxième rendez-vous était au « Moulin Rose » restauré patiemment par son propriétaire, Monsieur Pascal Allegret-Pilaud.
L’intérieur de ce petit moulin datant du milieu du XIXe siècle nous fait penser (en plus modeste) à « notre moulin des Ayes », avec toutes ses machines, mécanismes et accessoires.
Installé sur un petit ruisseau, malgré un faible débit, sa grande roue latérale à augets alimentés « en-dessus » par une goulotte lui donnait une puissance suffisante pour faire tourner une paire de meules et un imposant « gruoir » (ou meule à gruau). Ce petit moulin se visite sur demande et pour les journées du Patrimoine.

Ensuite, nous sommes allés à Montferrat pour déjeuner au petit restaurant « Le looping de Célestin », en évoquant la mémoire de l’enfant du village, Adolphe Pégoud, célèbre aviateur, inventeur de la voltige et As de la grande Guerre.

Château de Longpra

L’après-midi, notre petit périple s’est poursuivi en Val d’Ainan, où nous avons pu admirer le château de Longpra, sous les couleurs d’automne.
Cette ancienne maison forte du XIIIe siècle fut transformée complètement au XVIIIe siècle (de 1750 à 1770) par son propriétaire Pierre Antoine de Longpra, Conseiller au Parlement de Grenoble. Passée par alliance des Longpra aux Franclieu, cette belle demeure Dauphinoise entourée de douves défend efficacement son accès comme autrefois par un pont-levis toujours opérationnel.
Après une petite présentation vidéo dans les anciennes écuries, nous avons traversé le pont-levis et visité la chapelle et une aile du château. L’intérieur décoré par des maîtres artisans Grenoblois et artistes Italiens a conservé l’ambiance aristocratique d’avant la Révolution. En sortant, depuis le parc, nous avons une vue superbe sur la façade sud du château. Pour terminer notre visite, dans les communs, le petit musée de l’outil à bois a mérité vraiment qu’on s’y attarde. De nombreux outils de charpentiers, menuisiers et ébénistes, rassemblés avec des exemples d’objets en cours de réalisation forment une collection exceptionnelle.

Visite octobre 2006 : La maison de Savoie, sur les pas des comtes et ducs de Savoie

La matinée s'est déroulée au Bourget du lac, en compagnie de l’association des Amis du Prieuré, et plus particulièrement la famille Giès, qui nous a fait découvrir le très beau prieuré du XIème s et l'église Saint Laurent adjacente, suivi du château Thomas II, résidence princière du XIIIème s et théâtre de nombreux événements pendant 3 siècles, avant de sombrer dans l’oubli.

 Après le déjeuner, dans un restaurant au bord du lac du Bourget, nous avons consacré l'après-midi à la visite de la ville ancienne de Chambéry, en compagnie d’une conférencière : nous avons découver les abords du château, le quartiermédiéval, les allées de la place Saint-Léger, les principaux hôtels particuliers et leurs cours intérieures, la cathédrale…

 

Nos voisins savoyards étaient tout de même de grands bâtisseurs....


Date de création : 23/09/2007 @ 22:52
Dernière modification : 07/04/2014 @ 14:27
Catégorie : Activités
Page lue 2681 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Comment nous rejoindre

Très facile : nous sommes sur le site du château de Montfort tous les samedis matins sauf en cas de pluie, venez nous y rejoindre.

Sinon, contactez notre présidente Hélène : h.schricke@gmail.com



Connexion...
  Membres: 53

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1

Total visites Total visites: 112504  
Record Record 2

Le 19/03/2007 @ 00:25


Webmaster - Infos

Calendrier


Recherche





Visites

 112504 visiteurs

 1 visiteur en ligne


Sondage
Que pensez-vous de notre site?
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Résultats

^ Haut ^

Mis à jour le 26/octobre 2014

Webmaster : H. SCHRICKE lesraisonneurs@free.fr


GuppY - http://www.freeguppy.org/
  Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.16 seconde